Cargando...

miércoles, 4 de julio de 2012

Prospection archéologique du canton Jama (Manabí, Équateur)


Par Catherine Lara, Mémoire de Master 2 / Recherche - Archéologie Préhistorique et Protohistorique, 2012, Université de Paris I Panthéon Sorbonne

Résumé :

Ce mémoire se pose comme un état des lieux et une réflexion au sujet de la culture Jama-Coaque (240 av. J.-C à 1640 apr. J.-C.), dont le territoire se situe essentiellement dans la province de Manabí (littoral nord de l’actuel République de l’Équateur). Le travail présente ainsi les résultats d’une prospection de deux mois menée dans une partie de ce territoire (la juridiction du canton Jama). L’étude en question avait pour objectif la réalisation de la carte archéologique de la zone -579 kilomètres carrés-, à partir des principales problématiques existant autour de la culture Jama-Coaque. Celles-ci s’articulent principalement autour de l’organisation socio-économique et spatiale de cette manifestation culturelle, peu connue du point de vue archéologique -execption faite des travaux de James Zeidler et son équipe dans les années 80-, en partie du fait du pillage généralisé de son aire d’occupation. La prospection –par observation du matériel de surface-, s’est centrée autour des principaux bassins hydrographiques du canton, dont les sites -quatre-vingt-quatorze au total -, ont été repérés grâce aux données bibliographiques et ethnographiques. À partir d’une réflexion sur les types de sites identifiés et leur répartition spatiale, l’étude nuance les présupposés existant au sujet des principales problématiques concernant la culture Jama-Coaque, tout en mettant en évidence localement la complexité d’une manifestation culturelle jusqu’alors perçue comme homogène.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada